Piloter efficacement son développement commercial

Piloter son développement commercial est une activité stratégique et sensible. Il ne s’agit pas d’une technique reproductible d’une organisation à l’autre, mais d’un réel exercice de management commercial à adapter à votre offre et votre marché.

Piloter efficacement son developpement commercial

3 manières de modéliser la relation client

Vos commerciaux gèrent leurs interactions avec vos clients et les modélisent dans votre CRM (ou autres outils) à travers plusieurs outils métiers:

  • les affaires (ou offres, ou leads),
  • les contacts,
  • les activités.

3 manières de piloter son développement commercial

Lors de vos réunions de pilotage régulières (hebdomadaires, espérons le), il vous est nécessaire de choisir selon lequel de ces 3 objets commerciaux vous allez suivre votre développement commercial. Vous allez donc devoir choisir entre:

  • un pilotage commercial par le plan d’actions (objet central: l’activité),
  • un pilotage commercial par le pipeline commercial (objet central: l’affaire),
  • un pilotage commercial par la base de contacts (objet central : le contact).

Ces différents modes de pilotage ont tous leurs avantages et inconvénients. Choisir l’un d’eux ne dépend pas de vos goûts mais du contexte dans lequel ce pilotage commercial prend place: organisation commerciale en place, maturité de l’offre, taille et segmentation de votre cible, objectifs stratégiques, intensité des demandes entrantes,…

De plus, selon le mode de pilotage choisi, la manière de remplir le CRM différera et vous devrez demander à vos commerciaux de s’y adapter.

Par exemple, dans un pilotage par l’action, tout contact et toute affaire sans activité se retrouve abandonnée…

Il est donc extrêmement important de choisir son mode de pilotage commercial avant d’y adapter ses processus et outils commerciaux.

L’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes (ESC Rennes) lance sa formation certifiante « Business Developer ».

On l’attendait… L’ESC Rennes l’a fait ! L’Ecole Supérieure de Commerce redonne ses lettres de noblesse à une fonction tant délaissée par les Ecoles de commerce : le business development.

Face à la réforme de la formation professionnelle et au vu des besoins des entreprises de plus en plus prononcés en matière de profils commerciaux à forte valeur ajoutée, formés et compétents, l’ESC Rennes a décidé de construire un programme certifiant « sur-mesure » à destination des profils commerciaux souhaitant (re)dynamiser leur carrière dans les métiers du business development.

Si vous souhaitez vous réorienter vers les métiers de la fonction commerciale, prendre de la hauteur par rapport aux métiers de la vente, progresser dans vos compétences managériales commerciales, évoluer vers davantage de responsabilités commerciales ou être plus performant dans votre métier au quotidien, alors cette formation est faite pour vous !

En partenariat avec la société AXLANE, l’ESC Rennes a créé un programme composé de 10 modules mêlant approches académiques, expériences « terrain » et cas pratiques. Durant une période de 3 mois, les stagiaires vont ainsi pouvoir suivre les interventions des enseignants de l’ESC Rennes et de leurs partenaires autour de thèmes aussi variés que :

  • Définir sa stratégie commerciale
  • Concevoir son plan d’actions commercial
  • La prospection multi-canal
  • Les outils commerciaux
  • Réussir ses rendez-vous commerciaux
  • La rédaction de la proposition commerciale gagnante
  • La négociation commerciale
  • Vendre dans un contexte international
  • Fidéliser les clients
  • Table ronde commerciale avec des acteurs référents dans leur domaine.

Fort de ses compétences et de ses expertises en matière de business development, la société AXLANE est fier de compter parmi les partenaires de l’ESC Rennes pour animer certains de ces
modules.

Les inscriptions sont déjà lancées et les places limitées! Alors, pour plus d’information et vous inscrire, consultez le programme détaillé !

Manager ses commerciaux

Le management des commerciaux est une tâche souvent sous-estimée par les chefs d’entreprise mais bien connue par les directeurs commerciaux (qui ont intérêt à aimer cela).

On ne se rend pas forcément compte à priori que les commerciaux sont une des populations les plus complexes à manager. Et cela d’autant plus qu’ils sont de bons commerciaux, c’est à dire diplomates, fins rhéteurs et excellents négociateurs. Le moindre sujet de management, s’il ne remporte pas un consensus rapide, peut devenir un sujet d’enlisement chronophage.

Et comment reprocher à ses équipes d’avoir les compétences pour lesquelles justement on les a embauché ?

Le bon commercial a avant tout une excellente compétence relationnelle. Son manager doit en avoir autant s’il veut pouvoir occuper efficacement sa fonction.

Manager efficacement un commercial prend selon nous au minimum 10 à 20% du temps de son manager: donner la direction, réfléchir ensemble aux bonnes solutions et aux axes de négociation de telle ou telle affaire, motiver, garder une bonne pression, identifier les obstacles structurels et les moyens de les contourner, déployer et faire appliquer la stratégie,… Cela prend du temps – toujours plus qu’on peut estimer à priori – et on a souvent, surtout dans les PME et TPE, tendance à oublier de l’allouer et de le chiffrer au moment d’un recrutement.

C’est pour tenir compte de ce constat que, par exemple, les missions de chasse d’affaires réalisées par AXLANE, incluent toujours, sans surcoût, l’intervention d’un responsable de mission qui gère ces dimensions dans l’intérêt de l’efficacité de l’action commerciale.

4 mois pour terminer 2014

La rentrée, c’est encore le bon moment pour prendre un peu de recul et vous interroger sur votre plan d’actions des 4 derniers mois (jusqu’au 20 décembre) qu’il vous reste pour terminer l’année 2014 avec succès.

Votre prospection est-elle efficace? Utilisez-vous l’ensemble des canaux de prospection disponibles? Vos propositions commerciales sont elles aussi bonnes que vous le voulez? Votre taux de transformation est-il suffisant? Votre argumentaire pourrait-il être affiné? Vos supports marketing sont-ils compréhensibles et attrayants pour votre cible? Etes-vous assez connu et reconnu dans votre secteur?

Bref, votre investissement commercial est-il optimisé pour obtenir le maximum de résultats dans le temps qu’il vous reste avant la fin de l’année?

Savoir répondre à ces questions n’est que le premier pas qui vous attend cet été, il faut ensuite déterminer le plan d’actions de la rentrée et des mois qui suivent.

Chaque mois, chaque semaine, vous devez définir vos actions et les objectifs que vous visez. Le temps passe trop vite pour ne pas planifier votre action commerciale et vous y tenir. Faute de quoi, 2015 sera là avant même que vous vous en rendiez compte.

D’ici là, passez un bon été et planifiez bien, car l’hiver vient!