A l’heure où les utilisateurs ont pris le pouvoir sur leurs choix de navigation ou de consommation d’apps, il n’est plus possible de concevoir ou faire évoluer un nouveau site ou une nouvelle application sans prendre en compte et réussir la conception de son eXpérience Utilisateur (UX).

Néanmoins, réussir la “conception UX” de son projet nécessite d’être très attentif à plusieurs points et d’appliquer les best practices. Elles sont plusieurs mais nous en traiterons 5, qui nous semblent les plus importantes, dans cet article.

1. Faire de l’UX centrée utilisateur

Cela semble logique, mais il existe encore de nombreux prestataires qui proposent de l’UX sans impliquer réellement des utilisateurs dans leur démarche.

Sans l’Utilisateur, il ne reste qu’une eXpérience quelconque qui ne vaut pas forcément l’investissement attendu et ne contentera pas vos utilisateurs.

Pour faire de l’UX, il ne suffit pas de réaliser des wireframes avant de développer, il est impératif de les tester avec des utilisateurs. Et surtout, il est essentiel de les construire après une étape d’ethnographie menée avec méthode, rigueur et objectivité afin de bien connaître VOS utilisateurs (qui sont et resteront toujours spécifiques à votre projet et à votre value proposition).

2. Ne développer la solution que quand il est temps

L’un des apprentissages de l’UX est que la solution ne se construit que sur l’usage qu’on veut en faire. Il est donc essentiel de ne pas partir de la technologie pour construire votre site ou application, mais de partir de l’usage et de son représentant: l’utilisateur.

C’est donc sur la base d’une conception aboutie et validée par vous et par vos utilisateurs qu’il faut initier le développement.

3. Investir à hauteur du ROI attendu

Prendre en compte l’utilisateur dans votre projet ajoute bien entendu des préoccupations et de la charge de travail. Donc un coût non négligeable. Celui-ci n’a de sens que s’il procure un retour sur investissement en conséquence.

Il est donc impératif que votre démarche UX soit axée autour de l’enjeu stratégique que vous souhaitez lui donner: prendre des parts de marché, améliorer l’adoption de la solution, faire gagner vos utilisateurs en productivité, augmenter votre taux de conversion, faire évoluer votre image de marque…

En fonction de cet objectif, la démarche UX mise en oeuvre devra être adaptée.

4. Piloter votre projet avec le trio gagnant: MOE, MOA, MUS

La maîtrise d’ouvrage a pour mission de définir le périmètre fonctionnel du site ou de l’application et sa proposition de valeur (value proposition). La maîtrise d’oeuvre a la lourde charge de garantir et assumer la faisabilité technique du projet. En complément, la maîtrise d’usage du projet (MUS) a pour objectif de gérer l’utilisabilité et l’adoption par les utilisateurs de la solution.

C’est en dépassant la traditionnelle organisation MOE/MOA et en donnant le pouvoir au triumvirat MOE/MOA/MUS que vous donnerez à votre projet les chances de devenir un succès.

5.Choisir une méthodologie UX adaptée à votre méthodologie projet

Selon que vous avez choisi de gérer votre projet en mode Agile ou sur un traditionnel Cycle en V, vous devrez choisir une méthodologie et une organisation de la conception UX adaptée. Et travailler avec une maîtrise d’usage qui saura s’adapter à votre mode d’organisation ET y apporter sa vision de manière pro-active dans l’intérêt des utilisateurs qu’elle représente.

La conception UX n’est pas seulement une étape du projet, mais une attention à porter du tout début lors de l’expression du besoin jusqu’à la recette finale.

L’UX n’est donc pas simplement une nouvelle préoccupation du chef de projet, mais ue vértable révolution dans la manière de gérer un projet informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*