Une étude récente, publiée dans le numéro de février du Personality and Social Psychology Bulletin, montre que l’anxiété et la créativité s’opposent et qu’en conséquence, il est plus facile d’être créatif sur le sujet de quelqu’un d’autre que sur ses propres sujets.

Ainsi, le manager commercial ou le dirigeant d’entreprise, impliqué dans son développement et sa volonté de croissance, n’est pas la bonne personne pour avoir les meilleures idées de stratégie, de tactique et d’organisation commerciale. Il manque de détachement par rapport à son sujet et sa motivation à réussir nuit – pour des raisons qui lui échappent – à sa capacité à proposer des idées originales et innovantes.

Par contre, qui mieux que lui est capable de parler de la réalité (de l’offre et du marché), sur laquelle doivent se construire ces nouvelles idées, et de sentir si les innovations imaginées peuvent marcher. S’il est handicapé par son implication pour inventer de nouvelles solutions, il est clair qu’il reste la meilleure source et le meilleur juge des idées créées. La réflexion ne peut se faire qu’autour de lui.

Que ce soit par la création d’un Comité Stratégique ou par la prise de conseils extérieurs, il est donc indispensable de faire intervenir un oeil externe dans votre développement commercial.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*